EscaleRando Blog

Vos rêves d'aventures…

juil
15

Le Gnawa

Posted by admin 0 Comment

L histoire du peuple Gnawa

Les gnawas sont originaires d Afrique Occidentale ( Guinéé, Mali, Soudan). Ils ont été amenés au Maroc en tant qu’esclavages. Leur saint patron est Sidi Bilal, c ‘est le premier esclave qui fut libéré par le prophète Mahomet pour devenir le premier Muezzin (celui qui fait l ’appel à la prière) de l’ Islam. Ils se sont ensuite métissés à la population locale et se sont formés en confrérie pour créer un culte original mélangeant des apports africains et arabo-berbères,
Ce rite rassemble les chefs de culte et les adeptes qui vont s ’ adonner à la pratique des danses de possession et à la transe.

Les musiciens utilisent comme instruments :

le Guembri le Guembri : c’est un luth tambour à trois cordes et à registre bas. Il est constitué d’une caisse de résonance et d’un manche en bois. Le bois utilisé peut être du noyer ou de l’ acajou, mais les anciens maîtres préfèrent le bois de peuplier qui donne une meilleure résonance. La caisse du Guembri mesure soixante centimètres de long, ving centimètres de large et quinze de profondeur, Elle est traversée par un manche d ’ environ un mètre.Les Guembri qui servent à l’ apprentissage sont appelés «  aouicha » et sont plus petits, La caisse de résonance du guembri est revouverte par une peau de dromadaire séchée et tannée, La partie utilisée est le cou du dromadaire, C’est cette peau qui, frappée par la main droite du musicien en même temps que les cordes, donnera au guembri un son de percussion. Le guembri possède trois cordes. Deux cordes remontent jusqu’en haut du manche, celle du milieu s’arrête à la motié du manche, elle est jouée à vide par le maâlem. Les cordes sont faites à partir des intestins d’un bouc bien gras pour qu’elles ne cassent pas au moment de la préparation. La confection de chaque corde du guembri demande un nombre précis d’intestins. Les intestins servant à fabriquer les cordes viennent toujours d’un animal sacrifié rituellement selon les usages des Gnawa.

Le Quarqabus Le Quarqabus :
Les quarqabus, aussi appelés crotales ou qraquech.
Se sont deux cupules en fer, identiques, de treize centimètres de diamètre, reliées par une tige métallique de neuf centimètres sur trois de large, Le musicien tient dans chaque main deux de ces claquettes et les entrechoquent; les parties concaves symétriques se faisant face, Un lacet en cuir de vache fixe les cupules intérieures par une extrémité perforée, Un autre lacet, passé par deux trous le long de la tige métallique, permet de glisser le pource dans le quarabus supérieur et les quatre doigts dans l’ autre.

Le Tbel Le Tbel :
Lors de l’introduction de la partie sacrée du rite de possession, les Gnawa utilisent deux tambours appellés « Tbel », Le tbel est maintenu sur le coté gauche du musicien, maintenu par une bandoullière et frappé par deux baguettes dont l’une est courbée et l’autre droite,
Le tbel est utilisé par paire et accompagné de quatre paires de quarqabus.

 

Categories: Eveillez vos sens

Leave a Reply

*

Popular Posts

photo (21)

Actualité : 8ème

Le festival international du Safran de Taliouine se déroulera les ...

photo (21)

Un jour, une randonn

Niveau : Moyen + Equipement nécessaire : liste Mode de Transport : Marche - Mules ...

photo (21)

Actualité : Heure d

Le passage à l’heure d’été au Maroc se fera le ...

Sponsors